15 49.0138 8.38624 1 0 4000 1 https://www.3clicmoto.com 300 true 0
Arbres à cames

Arbres à cames : quel rôle jouent-ils en industrie et en mécanique ?

0 Commentaires

Le domaine des rouages et de la mécanique est une bien vaste science. Méticuleuse sur le moindre boulon, la machinerie industrielle repose sur cette précision indispensable à la bienséance de tout processus de fabrication ou de fonctionnement. Allant jusqu’à étudier l’ingénierie du moindre dispositif, cet article se penche aujourd’hui sur un élément particulier de ce château de cartes en acier : l’arbre à cames. Très peu connu d’un individu lambda, cette longue pièce en ramification est un générateur de mouvements continus. Si vous faites partie du secteur industriel ou mécanique, vous y trouverez les informations clés sur le sujet.

Le fonctionnement de l’arbre à cames, comment ça marche ?

Suivant un principe simple, l’arbre à cames n’a rien de sorcier dans son fonctionnement : cette excroissance métallique est une pièce incontournable dans un moteur de voiture, elle opère via un système de poulie qui va relier le vilebrequin d’environ deux tours, à la chaine de distribution de l’arbre à cames, qui fait un tour.

Les arbres à cames vont ensuite appliquer une pression simultanée au niveau des soupapes ouvrant ainsi vers le compartiment de combustion avant de remonter de manière automatique grâce aux ressors. Cette ouverture repose sur deux facteurs principaux : le degré et le temps. De ce fait, si vos cames sont plus arrondis, le temps d’ouverture est plus long et si l’arbre à cames et long, le degré d’ouverture est plus grand. Cette mécanique facile permet au moteur de bien fonctionner en transformant des mouvements en cercles, en mouvements longitudinaux, facilitant ainsi le contrôle des soupapes. Il possède aussi une performance de 4000 tours à la minute et permet une réduction notable du nombre de pièces utilisées.

C’est pour cette raison qu’il faut régulièrement vérifier l’intégrité de votre arbre à cames et maintenir son entretien. Beaucoup conseillent de changer l’arbre à cames par un autre à compétition, plus performant et qui contrôle mieux vos soupapes. Cet arbre à cames optimise la puissance de votre moteur et le maintien en bonne état sur le long terme.

Ces modèles sont disponibles auprès des magasins spécialisés et sont disponibles en plusieurs offres séduisantes, n’hésitez pas à demander conseils auprès des connaisseurs afin de mieux orienter votre choix et vous aider en cas de soucis.

Quels sont les différents modèles d’arbres à cames ?

Il existe plusieurs modèles d’arbres à cames qui présentent des caractéristiques qui leurs sont particulières et spécifiques à des usages précis, on note la présence de deux modèles prédominants, ce sont les suivants :

  • L’arbre à cames en tête où un arbre à came s’occupe à la fois de l’admission d’air et du carburant ainsi que de l’échappement qui consiste en l’expulsion des gaz, cette dualité permet une simplicité du design contre une performance moins puissante due a la nature archaïque du modèle
  • Double arbre à came en tête où on trouve un arbre qui s’occupe de l’admission alors qu’un autre se charge de l’échappement, et bien que cette méthode paraît plus efficace on note néanmoins qu’avec le progrès technologique on trouve des modèles a tête simples qui grâce aux moteurs récents aux rendements supérieurs sont parfaitement en mesure de réaliser des performances qui rivalisent avec la deuxième méthode

Quels sont les troubles que peut causer votre arbre à came ?

Théoriquement un arbre à came a une durée de vie égale à celle de votre véhicule mais des troubles liés à son capteur et au système VTT peuvent causer des défaillances qui conduisent à l’allumage du voyant moteur et à l’activation du mode dégradé qui agira comme un signal d’alarme pour votre véhicule, parmi les symptômes qui indiquent la présence d’un tel problème on trouve :

  • La difficulté du démarrage ou même son impossibilité dans certains cas ce qui risque d’être handicapant ou même paralysant pour vos déplacements.
  • Le bruit accru qui caractérise le moteur, un bruit qui ne semble pas normal à l’oreille experte et qui réduit le confort lors de la conduite.
  • La performance diminuée du moteur et la faiblesse de son fonctionnement.
  • Un moteur qui cale souvent surtout au ralenti causant ainsi un risque d’accidents au conducteur et réduisant le confort de la conduite.

Étant donné le nombre important de variables qui entrent en jeu on ne peut directement lier ces symptômes a l’arbre à came mais ils devraient être un feu d’alerte qui nous indique la présence d’un problème à régler et dont la nature est déterminée grâce à des diagnostiques exercés par des professionnels qui vous permettront de connaître la source de la panne ainsi que de la corriger mais aussi de s’assurer du bon état de votre arbre à cames.

ampoule
Article récent
Ampoules : quels sont les différents types d’ampoules ?
carénage
Article suivant
Accessoires carénage : voulez-vous caréner votre véhicule ?

0 Commentaires

Laisser une réponse